Né à Téhéran, le jeune virtuose Sohrab Labib a pris ses premières leçons de piano à l’âge de 8 ans.

Trois ans plus tard, il entre à l’Ecole Nationale de Musique de Téhéran, où il étudie pendant six ans toutes les formations académiques musicales liées à l’interprétation du piano. Il  obtient brillamment son « Diplôme de musique – Instrument piano » de cette école en 2005.

Dès son arrivée en France en 2007, il est reçu au sein de l’École Normale de Musique de Paris

Sohrab Professeur de piano

Il obtient le « Diplôme d’exécution de piano » dans la classe du professeur Pierre Etcheverry la même année en passant les épreuves. Il se perfectionne dans la classe du professeur Etcheverry pendant quatre ans et en même temps profite des disciplines complémentaires comme :

  • Analyse harmonique avec Narcís Bonet.
  • Déchiffrage avec Christine Marchais.
  • Analyse de forme et style avec Jean-Dominique Pasquet
  • Musique de chambre avec Chantal de Buchy et Nina Patarcec.

En 2011 il intègre la classe du professeur Guigla Katsarava, un disciple de Lev Naoumov et le légendaire Lazar Berman. Sous la direction du professeur Katsarava il réussit à obtenir le « Diplôme supérieur d’exécution de piano » de l’ENMP avec la mention : « à l’unanimité du jury ». Ce dernier lui permet de s’inscrire dans le cycle de perfectionnement pour le prestigieux Diplôme Supérieur de Concertiste, la plus haute certification attribuée par l’Ecole Normale de Musique de Paris – Alfred Cortot.

À la fin du cycle en avril 2014, il joue la gigantesque sonate « Hammerklavier » (Opus 106) de L.V Beethoven devant un prestigieux jury dans lequel se trouvaient les grands pianistes Aldo Ciccolini et Cécile Ousset. Il réussit en concurrence avec dix-sept autre virtuoses internationaux, à obtenir le Diplôme Supérieur de Concertiste de Piano et la certification professionnelle suivante : « Musicien professionnel instrumentiste concertiste », enregistrée au niveau 1 au Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Sohrab Labib s’est produit plusieurs fois en concert à Paris ainsi qu’à Téhéran ; Salle Cortot, Palais d’Iéna, Auditorium du Collège Franco-Britannique – CIUP, Auditorium Edmond Michelet de la Cité Internationale des Arts, Salle Niavarân (Téhéran) etc.

En janvier 2015 il collabore avec l’Association des Compositeurs Iraniens de la Musique Contemporaine (ACIMC) dans la création des œuvres des jeunes compositeurs iraniens.

Professeur à Musique en Liberté depuis 2015, le pianiste franco-iranien a
mené un long parcours depuis le conservatoire national de musique de
Téhéran jusqu’à l’École Normale de Musique de Paris. Titulaire du
prestigieux Diplôme Supérieur de Concertiste de l’école d’Alfred Cortot et le
certificat de “Musicien professionnel instrumentiste concertiste”
enregistrée au niveau 1 au Répertoire National des Certifications
Professionnelles (RNCP), Sohrab Labib se forma auprès des grands maîtres du
clavier tels que Pierre Etcheverry, Guigla Katsarava et le légendaire
Philippe Entremont. Sohrab Labib s’est produit à maintes reprises sur les
scènes françaises et internationales.

Il remporte en février 2020 le prestigieux “Choc” du magazine Classica pour son enregistrement de la Huitième Sonate de Frédérick Martin – dédiée à lui-même – dans un album consacré à l’œuvre pour Piano du compositeur.

Dans son répertoire, Sohrab Labib réunit les grands monuments des différents styles et différentes époques : Le Clavier bien tempéré de Johann Sebastian Bach, les plus importantes œuvres tardives de Ludwig van Beethoven pour piano dont les cinq dernières sonates, l’intégrale des Préludes pour piano de Claude Debussy et les œuvres du compositeur contemporain russe, Alfred Schnittke.

En parallèle de ses activités en tant que pianiste, Sohrab Labib s’est engagé dans la traduction en persan des articles et des ouvrages liés à la musique française : « Debussy, la révolution subtile » d’André Boucourechliev, « Claude Debussy » de François Lesure, ainsi que trois articles sur Pierre Boulez qui seront publiés dans un ouvrage collectif en Iran, à l’occasion du premier anniversaire de la disparition du compositeur et chef d’orchestre français.

Depuis 2015 Sohrab Labib enseigne le piano à l’école Musique en Liberté de Levallois-Perret.

Les cours de piano