Groupe australo-américain de rock formé à Sydney en 2013 par David Lowy (second guitariste du groupe), et dont le line-up a évolué à plusieurs reprises depuis sa création. Les membres actuels ou passés les plus connus sont issus de groupes tels que Whitesnake, Guns’ n Roses, Thin Lizzy, Mötley Crüe. D Lowy le fondateur est le seul membre d’origine toujours présent.

A ses débuts, le groupe a assuré les 1ères parties de groupes tels que Aerosmith, Alice In Chains et ZZ Top. Plus récemment, il a participé à des festivals avec des groupes comme Bad Company, Black Star Riders, Kiss, Judas Priest ou Deff Lepard.

1.Revolucion – 2015

John Corabi (ex Mötley Crüe) a alors rejoint le groupe en tant que chanteur. Ce second album studio est sorti en août 2015. 11 titres ont été écrits par le groupe, et 2 titres sont des reprises : « Midnight Moses » écrit par Alex Harvey, et « Evil » par Willie Dixon. La voix chaleureuse de J Corabi ajoute un atout supplémentaire au groupe. Cet album montre que The Dead Daisies a atteint sa maturité. Les titres sont très bien écrits et percutants

Les guitares sont très présentes. Les meilleurs titres sont « Mexico », « Make the best of it », « My time », « With you and I » et « Midnight moses ». A noter : en février 2015, The Dead Daisies a été le 1er groupe de rock occidental à jouer à Cuba, ceci suite à l’assouplissement des mesures de restrictions décidé par le Président Obama.

2.Make Some Noise – 2016

Doug Aldrich (guitariste de Whitesnake depuis 2003) remplace le précédent lead guitarist du groupe. Son arrivée donne une nouvelle impulsion au groupe, de par son expérience au sein de Whitesnake. La machine fonctionne à merveille. Ses interventions font mouche, les intros et les solos sont bien construits et parfaitement maîtrisés. Les guitares sont reines ! La voix de J Corabi est puissante. The Dead Daisies est dorénavant un super groupe, dont le registre navigue entre Aerosmith, Whitesnake et Van Halen, mais qui a su trouver sa place et sa personnalité

 L’album démarre très fort avec l’excellent « Long way to go ». Les guitares rugissent, la basse et la batterie assurent une parfaite rythmique. Les tubes s’enchaînent : « We all fall down », « Song and a prayer », « Make some noise ». 2 reprises sont à l’honneur et leur version est vraiment réussie : « Fortunate son » (une intro d’enfer) de Creedence Clearwater Revival et « Join together » des Who.

Le meilleur album des Dead Daisies. A consommer sans modération !

3.Live & Louder – 2017

1er album live du groupe. Le line-up est le même que le précédent album, on ne change pas une équipe qui gagne ! Chaque titre a été extrait d’un concert dans une des villes de la tournée du groupe de 2016 en Europe, aux USA et au Japon. Le groupe était présent à Paris le 26/11/2016 au Trabendo. Les titres sont tirés des 2 albums précédents, et inclut 5 reprises « Fortunate son » (enregistré au Trabendo), « Join together », « Helter skelter » des Beatles, « American band » de Grand Funk Railroad et « Midnight moses ».

L’ambiance est au délire, les morceaux sont magistralement exécutés, The Dead Daisies donne toute la mesure de son talent. Ce live déborde d’énergie rock. Il y a même une band intro, où chaque musicien du groupe se présente en jouant des riffs bien connus (Highway to hell pour David Lowy par exemple). Que du bonheur !

4.Burn It Down – 2018

Un changement dans le personnel : Deen Castronovo (de Journey, Ozzy Osbourne) remplace Brian Tichy à la batterie. 2 reprises : « Bitch » des Rolling Stones et « Revolution » des Beatles. Un album de heavy rock bluesy comme les précédents, bien vivifiant, du bon classic rock !

5.Holy Ground – 2021

Dernière production du groupe, et nouvelle modification du line-up : J Corabi et M Mendoza sont remplacés par Glenn Hughes (chant + batterie) qui a œuvré chez Deep Purple, Black Sabbath et Black Country Communion entre autres. L’enregistrement de cet album a été long, mais au final l’intégration au sein du groupe est plutôt réussie.

L’album est une succession de bons titres, sans pour autant que certains sortent vraiment du lot. L’écoute est néanmoins plaisante. The Dead Daisies est parvenu à se hisser au rang des super-groupes.