« Pavane de la belle au bois dormant, Ma mère l’oye » de Maurice Ravel

Ma mère l’oye ( 1908-1910 )

Composée entre 1908 et 1910, Ma Mère l’Oye, qui comprend cinq pièces enfantines est à l’origine une suite pour piano à quatre mains écrite pour les enfants de ses amis Godebski, Il s’est inspiré des œuvres de Charles Perrault entre autres.

Dans la première pièce « pavane de la belle au bois dormant », Ravel évoque le sommeil éternel de la Belle, Puis cette 3ème pièce « Laideronnette, Impératrice des Pagodes » décrit la vie dans un monde féerique où pagodes et pagodines s’emploient au bonheur de la jeune princesse dans une scène de danse avec des instruments: tels avec des théorbes faits d’une coquille de noix ; tels avec des violes.

Nous avons voulu créer une histoire unique, imaginaire, comme une sorte de  « grand rêve de la Belle” avec ces cinq petits contes en utilisant toutes les richesses sonores de nos instruments et la fusion de leurs timbres poétiques, qui nous l’espérons permettent d’entendre à quel point la musique se fait ici conteur, souligne et illustre l’histoire !

Arrangement : Ochi-Daverio for Piano & Concert Accordion
Piano : Madoka Ochi
Accordéon : Frédéric Daverio

Madoka Ochi, professeur de piano 🎹

Crédit photo : WILDUNDLEISE.DE