Il n’est jamais trop tard, disent les professeurs de musique et les chercheurs.

Commencer à jouer d’un instrument “sur le tard”, est-ce possible ? Alors que les neurosciences n’arrêtent pas de souligner les avantages d’une pratique musicale précoce, qu’en est-il de nos capacités à l’âge adulte ?

«Tout est possible à n’importe quel âge, il suffit de travailler régulièrement et ne rien précipiter. »

Claudine est professeur de tuba et de piano à Clermond Ferrand. En quarante ans de carrière, elle a constaté que l’apprentissage des enfants et des adultes se met en place de la même façon.

« Qu’on ait huit ou quarante ans, les résultats dépendent du talent, de l’intelligence, de la rigueur du travail et de la passion. Un principal de collège de 35 ans a réussi, à force de travail assidu, à jouer La marche turque de Mozart au bout de seulement 6 mois, sans sauter d’étapes. »

Claudine se souvient aussi de cette femme maçon qui s’est mise au piano une fois à la retraite, et a réussi à faire des progrès en dépit de l’arthrose et d’une petite main peu souple. «Parfois, les moyens techniques de l’élève peuvent être limités, mais c’est au professeur de s’adapter », estime-t-elle. En choisissant un répertoire adapté, accessible techniquement, et valorisant musicalement, par exemple.

Source : France Musique

Lire la suite